West Side Story en Harley

En confirmant notre aventure en moto dans les grands espaces de l’Ouest Américain, j’étais ravie d’être admise dans notre petit groupe de motards pour…8 jours de plaisir sur ces monstres dans cette immense nature…

 

 

Jour 1

Las Vegas, 4 fous de motos et leurs compagnes, au total 8 personnes, prennent possession des modèles réservés chez Harley. Entre la Harley avec les franges, la Harley style “course”, la Harley street ride ou la super confort avec “sissi bar”, il ne nous manquait plus que les casques, les lunettes, le blouson, les santiagues et surtout le bandana! pour 8 jours de liberté dans les grands espaces.
50 degrés à l’ombre sur l’autoroute vers Zion …. Démarrage “un peu” difficile pour supporter cette chaleur étouffante, mais quelle récompense ! Lors de la traversée du parc national de Zion, sur une petite route en “zigzag” dans un paysage de roche dorée à la lumière du coucher du soleil, c’est tout simplement “magique’. Après une nuit passée dans des cabanes en pleine nature, nous sommes réveillés par des bisons….qui broutent sous nos fenêtres pour leur petit déjeuner…à côté de nos motos!

Jour 2

C’est la grande traversée de Zion au Lake Powell par la route…grandiose, superbe, magnifique, nous ne savons pas comment qualifier ce décor qui défile au fur et à mesure des miles. Nous sommes seuls, sur nos motos et respirons cet air “frais’ en descendant des hauteurs du Mont Carmel pour retrouver doucement mais surement la chaleur vers le canyon du fleuve du Colorado. Ce fleuve légendaire que nous allons suivre jusqu’au Grand Canyon. C’est impressionnant. Les Harley nous transportent, nous oublions tout, nous savourons ces instants de grand échappée jusqu’au Lake Powell, un paysage d’une autre planète…une arrivée au coucher du soleil c’est magique…

Jour 3

Nous n’avons pas résisté à la tentation de « troquer » nos Harley contre un bateau et partons toute la journée plonger et surfer dans les canyons de ce lac irréaliste et si reposant.

Jour 4

De Lake Powell, au Grand Canyon, en passant par Antelope Canyon, une longue route tranquille , bercée par la symphonie fantastique , qui résonne dans la nature depuis les hauts parleurs de la Harley. A l’entrée du Grand Canyon nous retrouvons des motards, des vrais Harleys’, imposants avec leurs barbes et leurs tatouages qui nous saluent! respect entre personnes du même monde…on arrivera bien à leur ressembler à la fin de notre aventure…en attendant nous nous asseyons face à la splendeur du Grand Canyon pour assister aux changements de couleur que le soleil s’applique à souligner…

Jour 5

Aujourd’hui nous nous amusons. La route change, tourne et tourne dans les sapins, il fait bon, presque frais ! Nous descendons vers Flagstaff pour déjeuner, au seul café ou il faut être à Flagstaff…au café de la gare ! ou nous oublions nos motos le temps de regarder passer ces fameux trains de marchandises américains, long comme des serpents sans fin….avec 4 locomotives et 100 wagons ! des trains ! il y en a tous les ¼ d’heure….nous ne sommes pas encore arrivés à Sedona ! on va y passer la journée…comme des enfants devant leur jouet ! Nous nous décidons enfin et repartons sur une route sinueuse, creusée au milieu d’une roche qui rougit de plus en plus. Nous rentrons dans la région de Sedona et sa fameuse roche rouge. Impossible de ne pas s’arrêter juste pour s’émerveiller au pied d’un petit canyon où coule une rivière qui nous permet de nous rafraichir. Il fait beau, très chaud, nous arrivons au moment ou la lumière du soleil fait rougir la roche, c’est « incroyable ». J’aperçois un ranch fondu dans la roche, je me mets à rêver que mon voyage s’arrête à Sedona.

Jour 6 et 7

De Sedona vers la route 66, la fameuse route 66, la mythique route 66…que nous trouvons à Kingman. Pour les motards c’est un véritable pèlerinage. Une « main street » bordée de vestiges illustrant la grande époque de la route 66. Une photo s’impose devant le grand signe 66 à l’entrée de Kingman. Nous retournons 50 ans en arrière, le temps de rouler pendant 2 jours sur cette vieille route qui n’a rien perdu de son charme. Nous traversons des anciens villages étapes aux « saloon » rafraichissants, ou nous rencontrons d’autres groupes de Harley tout aussi nostalgiques que nous. Il fait chaud, sur cette route toute droite et sans fin, qui longe la voie ferrée. C’est la Californie ! pour nous accueillir, un train passe et nous salue en sifflant 3 fois ! nous arrivons à Barstow ou tout se conjugue sous le signe de la route 66.

Jour 8

Retour vers Las Vegas, il faut quitter la route 66…mais pas sans passer par la « Death Valley » . Nous roulons lentement pour ménager les Harley. Plus nous nous rapprochons de « Death Valley » plus la chaleur nous étouffe. La route descend doucement vers « le centre de la terre » C’est impressionnant et émouvant. La chaleur ne nous permet pas de rester trop longtemps au point le plus bas, il faut bouger pour avoir la sensation de respirer ! nous continuons à rouler dans ce paysage lunaire, sans vie en espérant secrètement que nos Harley restent fidèles jusqu’à Las Vegas ! que nous atteignons le soir, épuisés mais si heureux de cette aventure.

Pendant 8 jours, sur nos Harley nous avons tout oublié. Rouler en moto dans cette immensité aux paysages incroyables, donne une sensation différente et inconnue des voyages en voiture. C’est être plus près de la nature, plus libre plus vrai.

Go to:  Destinations  |  Specials  |  Blog